dimanche 17 septembre 2017

"Légère Amertume": Koffi

Comme l’auront sans doute remarqué les plus attentifs d’entre vous, les deux précédents posts de présentation de notre projet autour du thé, "Légère Amertume", sont ornés de croquis. Cet élément, qui est loin d’être un détail, laisse à penser que le projet a dépassé le stade de l’idée pour trouver à s’incarner sous le crayon d’un dessinateur.
Les lecteurs vraiment très attentifs auront également pu noter que le style des dessins présentés n’est pas celui de notre ami Massiré. Et ils auront raison, car pour ce projet nous avons la chance de pouvoir collaborer avec Koffi Roger N’Guessan qui est bien connu des habitués de l’Harmattan Bd*.
 
Mis en relation par l’intermédiaire de Mass, le courant est passé très vite entre nous et Koffi et nous nous sommes tous très vite mis au travail (il faudrait que l’on prenne le temps de vous expliquer nos méthodes et notre rythme de travail un de ces jours). Nous avions rédigé un synopsis chapitré et un découpage précis et dialogué de la première partie. Il y avait là suffisamment d’éléments pour que Koffi aiguise ses outils et que nous partions à la conquête d’un éditeur.
 
En attendant d’un savoir plus sur cette aventure, nous vous conseillons de faire un tour sur le blog de Koffi ou bien encore sur sa page Facebook.
 
 
 
 
* Vous pouvez retrouver son trait si personnel (mais qui n'est pas sans rappeler celui de l'immense Richard Corben selon nous) dans « Nouvelles d’Afrique », « Paris Vaille Que Vaille  », « Mille Mystères d'Afrique / Séductions » ou encore dans « Les Fins Limiers ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire