dimanche 19 novembre 2017

Légère Amertume: Adjoua adulte

Adjoua a bien grandi. Désormais c’est une adulte responsable, d’aucuns diraient tête brûlée ou en mal d’amour, elle se qualifie d’engagée.
 
Après une enfance aux accents de miel, Adjoua a découvert le monde moderne et sa brutalité au lycée. L’ouverture à la politique qui se conjugue avec la censure, la volonté de changer le monde pour faire comme dans les romans. Bousculer le monde fut longtemps son seul idéal.
 
Au fil des ans et des désillusions, Adjoua a compris que pour changer le monde, il fallait déjà le connaître et, pourquoi pas, le faire connaître. Ses idéaux se sont mués en connaissance, elle a su prendre du recul en même temps qu’elle passait la sangle d'un appareil photo autour de son cou.
 
Grand reporter, c’était le rêve d’une vie, pouvoir crapahuter dans l’horizon rêvé, en tant que femme en plus. C’est sûr elle revenait moins à la maison, la cuisine semblait bien vide sans sa mère.
 
Mais le thé ça se transporte et puis il y a ces conflits, ces exactions, ces abus à quatre coins d’une Afrique que l’Occident continue de replier dans la misère et l’archaïsme.
 
Non, décidemment, le monde doit savoir.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire