dimanche 18 décembre 2016

La terre promise



Ceux qui suivent ce blog depuis quelques temps connaissent notre attachement à certains "créateurs" de tout poil qui nous ont inspirés d'une façon ou d'une autre lors de l'écriture du scénario de La Case Blanche. En particulier, nous vous avons déjà parlé par deux fois de Manset (une fois ici et une fois ) dont l'œuvre nous touche tout particulièrement.

Il s'avère que l'Animal, après un album récent qui ne nous a qu'à moitié* conquis, vient de sortir  "Mansetlandia", un coffret imposant de 19 CDs retraçant pas loin de 50 années de création musicale.
Sur les plus de 180 titres qui composent ce coffret, il n'y a que trois véritables inédits et l'intérêt d'un tel objet peut paraître faible pour les aficionados de l'œuvre de Manset que nous sommes. Ceci dit, le travail de remastering sur les vieux titres (dont certains n'avaient jamais connu l'ère numérique jusqu'à maintenant) est époustouflant. En particulier ceux qui, comme nous, ont au mieux des vynils usés et au pire des ripages mp3 de ces mêmes vinyls, la post-production sur ces morceaux anciens (on pense à Caesar** entre autres) est lumineuse et donne à l'ensemble un ton cohérent malgré les décennies écoulées.

Seul regret du coup, on aurait tant aimé que ce coffret soit une réelle intégrale et pouvoir enfin écouter dans les mêmes conditions audios que ces 187 titres l'ensemble de l'album blanc de 72 (dont Manset n'a relifté ici que 3 morceaux) et les autres omissions de ce coffret. Mais ne boudons pas notre plaisir, l'objet est beau, le prix (80 euros environ) reste plus qu'honnête au regard des heures d'écoute et objectivement dérisoire compte tenu de la qualité de l'ensemble.
 
Conseil: s'il vous manque une idée de cadeau pour Noël, n'hésitez pas à offrir un ticket aller pour Mansetlandia, c'est un sacré voyage !


* au sens littéral du terme !
** pour les secs, la version youtubesque qui a été mise en ligne sur la base du vinyl il y a quelques années et qui regroupe les deux versions, française et latine :

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire