dimanche 1 juin 2014

" Quelle stature ! "

C'est que qu'on s'est dit quand on a reçu ce dessin de Massiré . A gauche une posture d’aigle, oiseau de proie à l'affût semblant attendre que sa victime s’avance d’elle-même. A droite, Marraine (car c'est évidemment d'elle qu'il s'agit) est debout prête à se mouvoir, à se mettre en marche. En arrière plan, le bureau que Mass a retouché par rapport au dessin non encré original.
 
L’écriture du personnage fut aisée, elle repose sur l’idée d’une femme forte, suffisamment attachée à ses valeurs pour continuer l’œuvre de son mari. Lui donner corps, en faire une figure puissante tout en étant crédible, poser des traits de force et de fragilité, c’était un défi d’envergure pour Massiré
Il a su imprégner à cette femme le charisme suffisant, nécessaire, à la tâche qu’elle s’est fixée. Le profil d’aigle et la carrure étonnent, surprennent, font peur presque et c’est ce qu’il faut. Puis les rondeurs permettent de supposer plus de sagesse - elle aussi nécessaire - de calme, voire quelque notes de suavité.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire