jeudi 20 septembre 2012

HP Lovecraft


La référence à Lovecraft a de quoi paraître incongrue dans une histoire aussi radicalement tournée vers l’action que celle de La Case Blanche. Effectivement pas de savoir occulte interdit, ni de monstre indicible dans notre scénario mais nous l’avons conçu comme faisant partie d’un ensemble plus vaste, d’une trame cohérente aux rouages huilés pour mieux rendre compte de ce qui était observable et lisible pour le lecteur.

Et puis, il existe une « face cachée » de La Case Blanche, plus sombre. Peut-être un jour vous parlera-t-on de la part d’ombre qui sommeille au cœur du récit... Mais d'ici-là attendez-vous à patienter quelques éons, et entre temps penser à réviser vos classiques !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire